Biais cognitif ou comment vous croyez prendre vos propres décisions !

"95 % des gens s'estiment meilleurs conducteurs que la moyenne". Ce chiffre vous fait sourire, n'est-ce pas ? Mais avouez… Vous êtes, vous aussi, convaincu de faire partie de l'élite des conducteurs automobiles ! Pourquoi ? Soit parce que c'est effectivement le cas (la force est avec vous !), soit parce que votre jugement est altéré par ce qu'on appelle un biais cognitif.

Le biais cognitif pour les nuls

C'est un fait et de nombreuses études le confirment : notre jugement est influençable. Et si l'on s'en tient à la classification réalisée par Buster Benson, il existe plus de 180 biais cognitifs référencés ! Autant vous dire que vous n'êtes pas à l'abri de vous tromper.

"Que nenni !" me direz-vous. Vous êtes bien au-dessus de cela !

D'accord, voyons un peu… Voici une petite devinette, répondez-y de façon la plus spontanée possible sans regarder la solution quelques lignes en dessous (sinon c'est tricher !)

biais-cognitif-et-prise-de-decisions

Intriguant…

Votre premier instinct a été de penser "C'est impossible", et puis vous vous dites que si je vous pose la question c'est qu'il doit y avoir un truc… évidemment !

Le truc le voilà : ce n'est pas parce que je suis un garçon que je ne dois avoir que des frères. En d'autres termes, les deux aveugles sont mes sœurs !

Ça vous en bouche un coin ! Alors, toujours persuadé que les biais cognitifs n'ont aucun effet sur vous ?

effet-barnum-et-biais-cognitifs

Quelques exemples de biais cognitifs

Nous n'allons malheureusement pas lister ici l'ensemble des biais cognitifs existants (oh non, c'est trop bête), en revanche, voici une petite sélection pour illustrer mon propos.

Le biais du statu quo

Ça y est, la Direction Générale l'a décidé : la société va investir dans un nouvel outil de gestion des congés et vous n'êtes pas d'accord avec cette décision ! Cette résistance au changement est due au biais du statu quo : cette perception selon laquelle une nouveauté implique forcément plus de risques que d'avantages.

L'effet Barnum

"Sagittaire, vous avez besoin d'être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Vous avez certes des points faibles dans votre personnalité, mais vous savez généralement les compenser. Vous avez un potentiel considérable que vous n'avez pas tourné à votre avantage."

C'est en 1949, que Forer a mis en évidence le phénomène de validation subjective. Dans son expérience, le psychologue réalise un test de personnalité sur 39 étudiants. Il jette les résultats à la poubelle et leur fournit le contenu d'une rubrique astrologique quelconque dont la citation ci-dessus est extraite. Le résultat ? Les étudiants évaluent la performance du test avec une note de 4,2/5 !

Et oui, vous l'aurez compris, si vous vous retrouvez souvent dans votre horoscope c'est à cause de l'effet Barnum.

Le blind post

Drôle de nom, concept simplissime : le biais "de la tâche aveugle" c'est notre tendance à identifier beaucoup plus facilement l'influence des biais cognitifs ou émotionnels chez les autres que chez nous-mêmes. Pas très fair-play !

Comment on s'en débarrasse ?

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

La mauvaise : c'est qu'on ne se débarrasse pas des biais cognitifs, ils sont inévitables et se déclenchent de manière automatique.

La bonne : c'est que vous pouvez limiter leur effet. Comment ?

On n'a jamais dit que ça serait simple… ;)