Un petit creux ? Prenez un snack content !

L'information c'est comme la nutrition, il faut savoir s'alimenter correctement pour se sentir bien ! Et pour lutter contre l'infobésité, cette surabondance d'informations à laquelle nous sommes tous exposés, certains promeuvent le snack content. Focus sur ce concept controversé.

Un petit creux ? Prenez un snack content !

"Pas le temps", c'est le fléau de notre société actuelle. On n'a jamais le temps de rien, ou plutôt on fait tellement de choses en parallèle qu'on ne prend plus le temps de rien !

Force est de constater que pour l'information c'est pareil. Les contenus mis à notre disposition sont tellement abondants qu'on a du mal à faire le tri et à prendre le temps de s'informer correctement.

La solution ? Certains vous répondront "le snack content" !

Ces contenus courts, ludiques et attractifs se consomment rapidement, en quelques secondes et vous permettent de développer votre présence sur les réseaux sociaux. Ils deviennent de plus en plus populaires. À tel point que depuis 2 ans, les meilleurs d'entre eux sont récompensés à l'occasion des Snackable Awards. Pour la seconde édition par exemple, dans la catégorie Paper Art, Starbucks a été nommé Gold Winner pour son micro-contenu vidéo :

Quantité vs qualité : et pourquoi pas les deux ?

Mais attention à ne pas tomber dans le junk content ! Certains sujets ne peuvent pas être traités "rapidement" et on en arrive à du micro-contenu finalement creux et sans réel intérêt.

La qualité doit rester une priorité. D'autant que les contenus longs n'ont pas dit leur dernier mot !

Dans son étude "Blogging Statistics and Trends: The 2018 Survey of 1000+ Bloggers", Orbit Media démontre que les contenus longs permettent d'obtenir des taux de lecture plus importants. La difficulté réside uniquement dans le délai de réalisation. C'est d'ailleurs pour cette raison que seuls 8% des bloggers interrogés dans l'enquête rédigent de longs articles alors qu'ils sont 50% à admettre que ce type de contenus leur permet d'obtenir de meilleurs résultats.

etude-chiffres-snack-content

De même, Barbara Borrel, EMEA Field Marketing director, Kyriba, membre CMIT, nous explique que :

"S'il reste un réel défi, c'est de privilégier un contenu qui soit de qualité et diversifié pour correspondre à la cible - tant au niveau du fond que de la forme."[1]

On ne le répétera jamais assez : ce n'est pas la taille qui compte ! Qu'ils soient courts ou longs, vos contenus doivent avant tout être de qualité !

[1] Livre blanc "Content marketing : engager ou mourir" de Faber Content et CMIT. Mai 2017.